Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 19:37
Avec la complicité de la Fondation de France, du Consortium de Dijon, et de l'artiste Olivier Mosset, une exposition exceptionnelle des photographies d'Alain Dister sur le monde des "motards" et du rock' n' roll.

                                                         Rue de Lappe 1972 Alain Dister


                                                                     Alain Dister par Jeanloup Sieff (1997)



Disparu le 2 juillet dernier, Alain Dister est l'auteur de nombreux ouvrages sur le rock et d'une oeuvre photographique presque entièrement axée sur les cultures marginales (rockers, punks, hippies, bikers, routards, communards, petites gens de Las Vegas...). Il a fait ses débuts comme envoyé spécial pour le magazine spécialisé Rock & Folk, photographié et interviewé des débutants qui s'appelaient Zappa, Hendrix, Janis Joplin, Jerry garcia, Eric Clapton...et fut l'un des premiers à documenter - par l'image comme par le texte - l'étonnante émergence de la "Contre-Culture" aux Etats-Unis, dont il fut un témoin en première ligne dès 1966.
Par la suite il fut également critique au Nouvel Observateur dans les rubriques musique et photographie, avant de reprendre une vie de créateur indépendant.
Son ouvrage, Oh hippie, days !, rend compte de l'Amérique de la fin des années 60 (la libération sexuelle, les drogues, la musique psychédélique, etc), qu'il a lui même vécue, avec une touche Beat Generation (sujet sur lequel il a d'ailleurs écrit un livre).
Son oeuvre photographique a été régulièrement exposée dans divers musées et galeries à travers le monde.
Alain Dister était également critique d'art pour la revue Connaissance des Arts. Il vivait et travaillait à Paris et en Bourgogne. Son regard singulier et précurseur sur les attitudes, les esthétiques du rock, du punk et sur divers courants non pris en compte à l'époque par la culture académique (notamment en France) fait de lui un témoin incontournable de son siècle.

Avec sa compagne Marie-Hélène et Alberto Garcia Alix, célèbre photographe de la "movida" espagnole, Alain Dister assistait en mai 2006, au Café Parisien, au vernissage du peintre, dessinateur et musicien Gérôme Laureau. Un concert rock en hommage à Alain Dister aura lieu le même jour, à 21h.  

Partager cet article

Repost 0

commentaires