Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 16:47

gillotpetitHD-PhotoYvesNivot-011.jpg

 

On voit des lavis:

 

Cercles paresseux s’éloignent, bulles sans élévation, couleurs indéfinitives, pensées héron sur une patte…

 

Du brouillard sur le quai des pensées qui s’égarent du sommeil en retard du coton du duvet des lunes s’endorment des dunes se forment on perd la forme et on s’embrume on tourne en rond avec sa plume on circonspect nuances de gris on prend un rhume et on sourit…

 

On n’a jamais observé de rebond croissant : le rebond par nature décroit, s’affaiblit, rapetisse puis… s’étale (…) Le  rebond ne fait illusion qu’au coup d’essai qui inaugure sa déchéance. Ne jamais tenter de rebondir. Début de la fin. Rouler, plutôt.

 

Michel Gillot, absent de tous les réseaux sociaux du net, indemne de toute bibliographie, écrit depuis longtemps des choses qui ne servent à rien ni à personne. Un jour, pour une raison mal éclaircie encore, il a proposé de partager cette inutilité avec Didier Petit, flanqué, lui, d’une belle discographie et d’une enviable réputation. Didier  Petit  joue du violoncelle, seul ou avec d’excellents comparses, et parfois se joue de son violoncelle, comme on taquine un vieux pote. Ensemble ils s’acoquinent au mot à note et offrent l’inutile à quiconque est prêt à le considérer sans trop de répulsion, voire même à en ressentir un fort et  peu avouable besoin.

 

« On voit des lavis »  n’est pas une lecture accompagnée par un instrumentiste. Il s’agit d’un duo entre un auteur-lecteur amateur de musique et un musicien improvisateur dont le jeu est des plus poétiques qui soient.

Les textes  n’ont pas été écrits dans l’intention d’un spectacle, ils sont nés hors de tout  projet et dans  la solitude propice à leur venue. Sur scène ils sont bien là, intacts, présence tangible  offerte au public, à l’humeur du moment et aux mouvements du duo.

 

 

 

21h: entrée gratuite, participation libre

Dîner 20h/20€ 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires